03 / 08 - 13 : 40 - La physique quantique prouve que pisser face au vent n'est pas toujours synonyme de graves ennuis.

Publié le par Luigi MANATA

 
Bonjour Mélusine,
 

Réveil brumeux, faut dire que je n'ai pas vraiment l'habitude de dormir 8 heures. Je sens que ça va traîner sévère aujourd'hui.

 
Les rêves sont au rendez-vous.
 

La lettre de la lectrice m'a fait exploser rire et je t'écris avec un spasme récurant du ventre, genre : haha ha ho hi…

 

Aujourd'hui notre correspondant va se promener à une foire vide grenier et si l'envie le prend explorer une "terra incognita". Faut dire que le coin est propice aux randonnées solitaires, les Lozériens vivent exclusivement dans leur maison, à croire qu'ils ne voient pas les merveilles qui les entourent. Un été, pris d'une frénésie de marche qui m'a fait parcourir près de 400 km (et perdre 10 kilos), je n'ai dû rencontrer que 3 personnes sur 4 semaines et encore 2 n'étaient pas du coin.

 

N'oublie pas de bien ouvrir les fissures avant rebouchage. Ça tient mieux avec du Polyfila rebouchage. Tu sais donc bricoler ? Matheuse, drôle, bricoleuse, intériorisation du père, … Tu fais vraiment partie des nouvelles femmes alors… Ton histoire avec Jules m'a touché et j'imagine sans peine combien tout cela a dû être difficile. J'en ai les larmes aux yeux… Son père a été si absent que ça ? Tu sais comme moi, que quand on a le nez dans le guidon de la souffrance, le sens nous échappe et le pourquoi "on doit subir ça" n'en est que plus injuste… Mais la description que tu fais de ton parcours indique que cette absence t'a obligé à construire en toi quelque chose de très précieux. Dommage que ce soit souvent contraint et forcé que nous soyons dans l'obligation de nous remettre en cause… Avec le recul, personnellement, je finis assez souvent par remercier les gens qui m'ont fait du mal pour ce qu'ils m'ont permis de découvrir en moi… "S'en tenir au difficile… ", bon, mais je ne suis pas maso pour autant.

 
Bon courage pour le bricolage.
 

Si tu retrouves le mouton dis-lui que tout est pardonné, qu'il peut revenir à la maison, qu'il ne lui sera fait aucun mal.

 
@ +
 
Luigi

 

Commenter cet article