05 / 08 - 01 : 23 - Brève missive... entre deux spasmes.

Publié le par Luigi MANATA

 
Chère Mélusine,
 

Je répondrai une autre fois plus longuement à ton dernier mail qui m'a beaucoup touché….

Depuis ce matin, je ne me sens pas bien : bouffées d'angoisses, mal de ventre, état fiévreux, tout ce que je déteste en moi. Je crois bien que les indigènes m'ont vraiment empoisonné (je déconne)… Alors j'attends que ça passe… Je crois que j'ai un peu trop forcé sur l'intellect et mes blessures de cœur ; il faut que je revienne à des choses plus terrestres, plus physiques.

J'ai quand même réussi à aller au vide grenier et j'ai acheté une nouvelle selle de vélo (oui, c'est des blessures de cet endroit dont je te parlais au début de mon dernier mail), une immense théière pour des amis(es), et 2 porte encens taillés dans de l'os, qui pour une raison que j'ignore m'ont l'air d'avoir une histoire chargée (je les aime autant que je les trouve répulsifs)… Après j'ai fait une petite marche de 2 heures, demain je vais essayer d’en faire une toute l'après-midi, il faut que j'évacue.

 

Juste quelques mots avant que j'essaye de trouver dans le sommeil un peu de paix avec moi-même.

 

S'il te plait, arrête de me dire tout le bien que tu penses de moi, tu vas finir par me faire peur. Tu es très bien aussi et ce n'est que justice que nous nous soyons trouvés. Tu sais les produits finis ça n'existe pas… ça se saurait. La seule chose qui compte est de ne pas être dupe de soi-même et il me semble que tu as toutes les qualités requises pour ça. Peut-être même un peu trop. Je décèle en toi une propension (que je ne connais que trop bien) à la lucidité avec laquelle tu finis par te faire du mal. Contrairement à ce que je peux croire aussi assez souvent, nous ne sommes pas toujours responsables de tout… et en tous les cas certainement pas, comme tu le dis si bien, des déceptions des autres.

 

Jules semble avoir hérité de ce "scénario" de déception avec son père. Est-ce qu'il sait qu'il a été conçu dans l'amour et que rien ne pourra jamais détruire cet amour qu'il y a eu entre toi et son père ? Il a souffert et souffre encore certainement, d'ailleurs son histoire avec sa petite amie semble totalement liée à ce scénario. A-t-il un homme à qui en parler ? En tous les cas il m'a l'air très sain et fera certainement quelque chose de grand avec sa déception : les fils sont appelés à dépasser les pères, c'est dans l'ordre des choses, enfin quand l'ordre est respecté.

 
Amicalement.
 
Luigi

Commenter cet article