07 / 08 - 00 : 35 - J'ai claqué plein de pognons aujourd'hui en passant de magasins en magasins à Mende... ça fait du bien de payer, mais qu'est-ce que je paye ? Tu vois ce n'est pas la possession

Publié le par Luigi MANATA

 
Chère Mélusine,
 

J'ai passé 3 heures au téléphone… avec Hestia et ma tante (la zia Silvana). Je sature à tous les niveaux. On remet notre tchatche à une autre fois.

 

OK pour tchatcher. Mais je suppose qu'il faut se donner rendez-vous à une heure précise… Mon dieu ! Mon premier rendez-vous par Internet. Je déconne un peu, il y a 15 ans j'ai déjà connu les rendez-vous par minitel.

 

Ce serait donc quelqu'un de votre entreprise le coupable pour tes papiers ? Dis-moi, mais tu n'as pas donné ton code finalement ? J'ai pas bien compris comment cette embrouille s'est terminée, on dirait un vrai film genre Mission Impossible, dont tu serais la cible.

 

Pour la politique tu sais ça n'a pas vraiment d'importance que je t'explique, Illich (mince moi aussi j'ai un doute sur l'orthographe), Bakounine, et les autres, ainsi que les chemins tordus que j'ai empruntés. En plus, tu ne me parais pas si ignorante que ça, je te soupçonne même de jouer les ingénues, juste pour me faire parler ; et comme tu as pu le constater il faut pas me pousser beaucoup…

Par contre pour les avoir expérimentées, je peux t'expliquer à quel endroit, certaines de ces théories sociales déconnent.

Mais, plutôt qu'un long discours, lis le texte que j'ai écrit au moment de l'attentat du World Trade Center dans mon blog. Il est un peu abrupt et en le relisant, je m'aperçois que bien des passages auraient mérité d'être développés pour que les lecteurs comprennent. Cependant, tu trouveras dans ce texte la partie la plus importante qui détermine aujourd'hui, ce que je crois possible en politique : elle concerne "l'obéissance" ou autrement dit le rapport à la loi.

Il y a un problème fondamental dans toutes les théories de gauche, du moins chez leurs penseurs : c'est que l'humain lambda qui constitue la grande majorité de la population (je dirais 99,99 % et j'en fais partie même si j'ai un peu de recul) n'est pas éduqué pour être autonome, responsable, et qu'aucun système ne peut lui donner ces valeurs de l'extérieur… Du moins, je n'ai jamais pu expérimenter un modèle de fonctionnement social, soi-disant de gauche, qui ne reproduirait pas peu ou prou les modèles classiques de domination… Avec une différence perverse, c'est que dans ce type d'organisations les dominants avancent à visage masqué. Alors mes ambitions actuelles ne sont plus de faire la révolution, mais de créer, à chaque fois que c'est possible, les conditions pour que les gens se prennent en main ; tout en sachant qu'ils ne saisiront peut-être jamais cette opportunité, car c'est extrêmement angoissant de vivre sans "chef" et / ou sans modèle.

Quant au droit, je vais te dire ce que m'a répondu mon avocat un jour où je lui exprimais mon désarroi et ma révolte devant le fait que les salopards qui m'ont volé 10 ans de ma vie - parce qu'ils avaient bien préparé leur coup et que la justice est d'une impéritie innommable - allaient s'en tirer sans même être inquiétés : "monsieur je vous parle de droit, pas de justice"… Et débrouille-toi avec ça… Si après ça, tu ne deviens pas un meurtrier, un poseur de bombes ou que tu ne te suicides pas, c'est qu'il y a encore quelque chose qui tient en toi.

 
Je te laisse méditer tout ça.
 

Je t'embrasse (est-il encore utile de dire amicalement ? Ça alourdit la prose. Si nous devions glisser ailleurs que dans l'amitié, nous n'avons qu'à nous prévenir. OK ?)

 
Luigi

Commenter cet article