20 / 08 - 21 : 36

Publié le par Mélusine SANTINA

Bonjour Luigi,

 

Alors, ta première journée de travail ? Mieux que la Lozère, ses contrées sauvages et ses arcs-en-ciel ?

 

J'espère que les horribles contrôleurs d'étiquettes de la DGCCRF n'ont pas été trop embêtants et que finalement, tu les as convaincus.

 

Ma journée a été dure. Excel a planté en perdant définitivement tous mes programmes et toutes les macros que j'avais écrites. 4 semaines de boulot à recréer (heureusement très tempéré puisque j'étais si souvent sur Internet…). Bon, j'ai tout recopié et re-testé et je suis rentrée chez moi démotivée. Nous n'avons pas beaucoup de moyens : mauvais outils, mauvais ouvrier… C'est fou comme de plus de plus en plus cette société voudrait que l'on puisse faire des miracles avec des moyens qui datent du niveau de ceux que l'on avait déjà il y a 20 ans… Il y a de nouvelles exigences, mais pas de moyens pour les réaliser… Jusqu'où vont-ils oser se moquer de nous ?

 

Dans le train un homme est venu faire la manche. Il m'a dit que j'étais très belle. Il m'a demandé si j'étais mariée. A ma réponse affirmative et après que j'ai rajouté que j'avais un fils de 20 ans, il est parti en disant "Ha alors ce n'est pas la peine !".

Tu vois, bien que je sache qu'il n'y a pas un mot de vrai dans ce qu'il a dit, eh bien je dois être futile, puisque du coup, j'avais un petit sourire et le cœur léger.

J'ai d'ailleurs regretté (un petit peu seulement) de ne lui avoir pas donné d'argent.

 

Va comprendre les cerveaux et autres couches diverses et variées du corps humain ?...

 

Bon, je te quitte en te souhaitant une super soirée parisienne,

 

Je t'embrasse,

 

Mélusine

Commenter cet article