27/08 - 10 : 26 - La vie c'est étonnant…

Publié le par Luigi MANATA et Mélusine SANTINA

Chère Mélusine,

 

Depuis hier, je déprime et j’angoisse à 80% (sur une échelle de 10% à 200%) ; et le matin c’est pire surtout avec ce temps d’automne qui pousse à la mélancolie…

 

Puis, Gimini (ma sauterelle) a refait une apparition sur ma moto, toutes antennes au vent, elle (ou il) s’accrochait à un de mes rétroviseurs. Il (ou elle) cherchait son chemin, probablement pour retourner dans la bulle protectrice. Je l’ai guidé(e) avec le doigt, elle (ou il) s’est laissé(e) faire, sans peur, sans se sauver et sans sauter. Quand je suis arrivé à bon port, pour la première fois, il (ou elle) a sauté sur moi. Alors je l’ai fait monté(e) sur ma main, elle (ou il) s’est encore laissé(e) faire et je l’ai remis(e) dans la bulle… Etonnant, non ? Quelle est la probabilité qu’une sauterelle (et probablement sa descendance, puisqu'à la même époque depuis deux ans réapparaît ce passager semi clandestin) se prenne d’affection pour moi et fasse ce manège ? Je ne sais pas s’il faut y voir un signe, mais ça m’a provisoirement requinqué. Je me contente de peu, lorsque je patauge en moi…

 

Bonne journée.

 

Je t’embrasse.

 

Luigi

 

27/08 - 11 : 03 - Réf. : La vie c'est étonnant.

 

Cher Luigi,

 

Qu'elle jolie histoire, que celle de ta sauterelle.

Elle doit être bien sympathique cette petite bête. Etonnant qu'elle puisse voyager en moto. Ça alors !! Ainsi, cette petite bête s'est attachée à toi. Te voilà donc dépositaire d'une nouvelle responsabilité. Car comme dirait le Renard au Petit Prince : "Si tu m'apprivoises, tu seras responsable de moi" (heu, ça doit être à peu près ça je crois).

 

D'après les statistiques, je peux dire que le cas est déjà rare d'avoir charge d'âme sur une moto. C'est encore plus rare que cela soit une sauterelle. Et c'est carrément incroyable que cette sauterelle te saute au cou. Ainsi je peux dire après avoir considéré la loi de Poisson-gamma et sa fonction eulérienne de 2ème espèce (tout ça en fumant comme un pompier...) que la probabilité que cette sauterelle t'ait pris en affection est au voisinage de 1.... Quant à la probabilité qu'une sauterelle vive sur une moto, elle est proche de 0,0000000000000000000000000001 (sauf erreur de ma part bien entendu).

 

Etonnant certes. Et à étudier...

 

Je t'envoie plein de sourires pour cette journée mélancolique et...

 

Gros bisous, très cher Luigi,

 

Mélusine

 

27/08 - 11 : 47 - La vie c'est détonant.

 

Mais moi je n'ai rien demandé à cette sauterelle... je ne veux être responsable de personne (à supposer qu'il y ait une âme dans cette tête d'orthoptères, qui en fait doit être une Tettigonia viridissimade de la sous classe des ensifères, constituant la famille des tettigoniidés)... je n'ai apprivoisé personne... qu'est-ce qu'elle me veut à la fin ? Juste me rendre plus heureux ?...

 

Pour ton info, les sauterelles ont des tibias terminés par des crampons et c'est pourquoi, elles arrivent à s'accrocher n'importe où.

 

Bon, ça ne t'empêchera pas de me confirmer que tu as pris rendez-vous pour tes analyses médicales. Si tu veux je viens te tenir la main pour ta prise de sang, sauf si tu dois être à jeun ou à moins que tu puisses le rester jusqu'à 10 heures...

 

Ça va toi ?

 

Je t'embrasse.

 

Luigi

 

27/08 - 12 : 46 - Réf. : La vie c'est détonant.

 

Je ne peux que te remercier pour toute cette information complète sur les sauterelles et leur famille. J'en reste bouche bée. Moi qui ne m'étais jamais doutée de tout cela...

 

Mais effectivement, il ne fait aucun doute que cette Tettigonia viridissimade a de l'affection pour toi et qu'elle te rend juste plus heureux. As-tu étudié la vision de ces bestioles ? D'après toi, comment te voit-elle ? Un géant ? Une masse énorme qui bouge ? Et quand tu parles, est-ce que cela provoque un tremblement de terre pour elle ? Je ne te parle même pas de l'effet d'un éternuement ou de la moto qui roule avec ses trépidations...

 

Pour le rendez-vous, je m'active à fond. Mais... il faut que je retrouve l'ordonnance... Ce petit problème d'organisation solutionné, je n'hésite pas à prendre rendez-vous. Bref, c'est comme si c'était fait... Hum... Merci pour ton offre si gentille, mais, j'irai seule, il faut s'aguerrir... Pour te donner mon avis et en supposant que j'ai le choix, je préférais que tu me tiennes la main dans des circonstances plus agréables (ballades par exemple).

 

Moi ça va !

 

Gros bisous,

 

A+

 

Mélusine

 

28/08 - 10 : 36 - La vie nous oblige quelquefois à faire des choses...

 

Coucou Luigi,

 

J'espère que ta nuit fut bonne,

 

J'ai essayé de te joindre au téléphone, mais tu n'es sûrement pas encore arrivé.

 

Bon, eh bien, une fois n'est pas coutume, mais j'ai tout fait. Et à 10 heures ce matin tous les rendez-vous étaient pris.

 

Alors, je tenais à te le dire, je me suis trouvée un peu forcée sur ce coup là. Mais... Même si j'enrage un peu (ou un peu plus) de ne pas avoir pu me défiler, je te remercie quand même, puisque maintenant je vais faire ces (@^|[{#~) d'analyses.

 

Je t'embrasse,

 

Mélusine

 

28/08 - 13 : 12 - La vie nous oblige quelquefois à faire des choses... et même à se faire du bien parfois.

 

Quelques rendez-vous m'ont retenu... tu as gagné 3 heures de sursis...

 

"... Il n'y a que dans les mystérieuses équations de l'Amour que l'on peut trouver raison et logique... "

 

Quand les rendez-vous ? Colère contre qui ?

 

Je te joins quelques commentaires sur le film "A Beautiful Mind".

 

@ + Bisou(x)

 

Luigi

 

29/08 - 11 : 22 - J'attends de voir le soleil que tu m'as promis hier...

 

Je t’envoie de quoi faire mumuse et éclairer ma grande ignorance informatique de l'affichage automatique des images… attention mes liens hypertextes sont définis en fonction de mon PC, donc à modifier en fonction de l’endroit où tu les copieras sur ton DD.

 

Pour extraire l’archive automatiquement, une fois que tu l’auras enregistrée sur ton DD, enlever le "txt" (ruse de guerre contre les serveurs qui bloquent les ". exe").

 

J’avais envie de venir déjeuner avec toi, mais je crois que je me sentirai plus clair et plus libre avec toi, quand Hestia sera revenue (aujourd’hui…) et qu’elle aura lu ma lettre de rupture…

 

Bisous.

 

Luigi

 

29/08 - 14 : 51

 

Finalement tu as fini par tenir ta promesse… Il était temps. Mais il manque encore les oiseaux qui chantent…

 

Luigi

 

29/08 - 15 : 04

 

Quelle exigence quand même...

 

As-tu bien écouté ?

 

Mélusine

 

29/08 - 15 : 24 - L'exigence c'est mieux que l'indifférence...

 

Oui et n’étant pas schizo et ne souffrant d’aucune hallucination auditive, je peux affirmer qu’il n’y a pas d’oiseaux qui chantent… A moins que tu ne supposes ou sous-entendes que je suis un peu sourd, ce qui est un peu vrai ; mais ce serait vraiment très bas de ta part.

 

J’ai le ventre chaud quand je te parle ou quand je pense à toi. Est-ce "normal" docteur ?

 

Luigi

 

29/08 - 17 : 09 - Réf. : L'exigence c'est mieux que l'indifférence...

 

Très étonnant ce manque d'oiseaux dans le 93... Dès que j'ai terminé d'étudier les tableaux croisés et l'affichage d'images ou autres, je me pencherai dessus. Très incroyable...

 

Je dois avouer que plus j'avance dans la connaissance des tableaux croisés, plus la conviction que cela n'est pas faisable augmente (j'ai consulté la quatrième doc technique, sans résultat). J'en suis à chercher à détourner le problème en recopiant automatiquement le tableau et en insérant une colonne d'adresses externes par VBA. A voir si l'expert que je connais aura une solution. Mais, a priori, les tableaux croisés ne fonctionnent qu'avec des montants ou des libellés. Affaire à suivre...

 

Tu as le ventre chaud quand tu me parles et quand tu penses à moi ? ........................................................................................... Vais-je me défiler ?................................................................. Bon, eh bien une fois n'est pas coutume et je ne vais pas me défiler à l'italienne. Ainsi, je te dirai que c'est la première fois de ma vie que je vis une entente aussi forte avec un homme et surtout que j'ai cette envie de continuer quoi qu'il se passe. Jamais je n'avais ressenti cette envie là. Aussi et quoi que le futur amènera et même si tu voulais arrêter demain (j'aimerais autant pas), cette expérience est et restera dans mon cœur, pour la vie, comme un cadeau merveilleux.

 

Je t'embrasse Luigi,

 

Mélusine

 

29/08 - 19 : 54 - Je serai en pensées avec toi demain matin... et sûrement avant aussi, mais quand même demain matin ça compte plus, pour t'aider à ne pas avoir peur.

 

Ça ne peut pas fonctionner en direct avec les tableaux croisés dynamiques ! J'en suis sûr. Par contre à partir du tableau croisé qui donne les adresses des liens hypertexte, il doit être possible de faire s'afficher l'étiquette, soit par une fonction (mais je crois les avoir déjà toutes explorées), soit avec une macro (mais je n'ai pas fini d'explorer), soit avec Visual basic (que je ne connais pas du tout)... C'est pourquoi l'exemple que je t'ai envoyé te donne le résultat que j'obtiens, après actualisation du tableau.

 

M'enfin n'y passe quand même pas des heures, profite plutôt de tes chants d'oiseaux... puisque apparemment, il semble que tu en aies. Je ferai faire une étude pour savoir pourquoi ils sont plus proches de toi que de moi...

 

Qui te parle d'arrêter demain ? Non, non, certainement pas... pas tant que mon ventre sera chaud et ça n'a pas l'air d'être prêt à s'arrêter. Les seules vraies questions pour moi (comme tu peux t'en douter), sont :

- Est-ce que je veux et je peux assumer plus qu'une amitié (en fonction de toutes les manifestations psychiques, émotionnelles et corporelles que tu provoques en moi) ?

- Comment mon histoire avec Hestia va se terminer... ou pas ? Car j'ai encore un tout petit doute sur le "ou pas".

 

Quelle qu'en pourrait être la raison, je ne me supporterais pas, si après t'avoir apprivoisée, je devais t'abandonner ou encore, si finalement je ne t'aimais pas telle que tu es... Alors oui, même si on n'est jamais sûr à 100%, je préfère attendre d'avoir éclairci quelques doutes personnels, avant de te proposer autre chose qu'une amitié, déjà fort agréable au demeurant, même si c'est parfois "difficile" de me retenir.

 

Je t'embrasse doucement.

 

Luigi

 

***********

 

Nous nous sommes donné rendez-vous dans un café. Pour l'occasion, j'avais mis mon nez rouge de clown pour qu'elle puisse me reconnaître. Après le thé, nous nous sommes promenés en nous tenant par le bras, comme deux tendres et vieux amis. Puis nous sommes allés dîner ensemble. Le service fût interminable et tout en bavardant agréablement avec Mélusine, je ne savais pas quoi penser. Par contre, je savais ce que je sentais, j'avais peur, de celle qui fait perler la sueur au front ; sans savoir de quoi et pourquoi…

Commenter cet article