05 / 08 - 17 : 40

Publié le par Mélusine SANTINA et Luigi MANATA

 
Bonjour,
 

On vient de me voler tous mes papiers et toutes mes cartes de paiements.

J'avais besoin de le dire à quelqu'un pour que cela me console un peu.

J'ai fais opposition et je pars au commissariat porter plainte.

J'ai toujours très peur de toutes ces choses...
 
A+
 
Mélusine
 
06 / 08 - 02 : 53 - RE : (sans sujet)
 

Je viens d'avoir ton dernier mail en t'envoyant le mien… Ben comment ça ? Tu t'es fait agresser ?

 
Luigi
 
06 / 08 / 10 : 08 - Un vol dans mon sac et dans mon bureau...
 
Bonjour Luigi,
 

Non, non, hier pas d'agressions physiques : juste une petite arnaque dont j'étais la cible.

 

Pfeu... Pas moyen de rester tranquille dans son coin...

 

Hier, au bureau, dans l'après-midi, mon téléphone n'a plus marché. Bon, pas de problème, j'ai remis à plus tard les coups de fils que je devais donner.

 

2 heures plus tard, le téléphone sonne. Un inspecteur de police cherchait à me contacter depuis une heure et demie. Il m'a dit de regarder mes mails et de lire ce qu'il m'avait écrit. Effectivement, j'avais un message d'un dénommé NAYVE ou quelque chose dans ce goût-là.

Je lui ai demandé l'objet de son appel : il avait avec lui une personne porteuse de mon portefeuille et donc de tous mes papiers et de toutes mes cartes de paiements.

 

Bon, bref coup d'œil à mon sac, effectivement il était tout vide... Plus de portefeuille...

Il m'a demandé de confirmer que j'avais prêté mes cartes à la personne. Bien entendu je lui ai demandé de récupérer tout de suite mes affaires et je lui ai confirmé qu'il s'agissait d'un vol.

Le policeman m'a demandé de le rappeler en me donnant un n° de téléphone.

Je rappelle et le personnage me passe le service d'opposition aux cartes.

 

Et là un autre gugusse (mais je ne le savais pas encore) me demande mon état civil, et m'annonce que 5 000 Euros ont été tirés ce jour sur une de mes cartes.

Je m'étonne : sans code comment tirer autant d'argent ? Il y a encore des "sabots" parait-il. J'étais en transe... Je ne tiens pas énormément à l'argent, mais quand même.

Nous faisons opposition et en fin de procédure, il me demande de lui donner mon code secret. Là, je refuse en lui demandant s'il plaisantait. Très ferme, il m'annonce que pas de code secret = pas d'opposition. Et il me transfère le service gérant l'opposition des cartes délivrées par ma banque.

 

Sans attendre la suite, j'ai raccroché et j'ai tout de suite appelé tous les organismes (j'ai 4 cartes de paiements qui ont été volées).

 

Voilà l'affaire. En rentrant, je me suis dit que je n'allais pas me gâcher une journée si belle pour un peu d'argent et quelques tracas administratifs.

Alors plutôt que d'aller au commissariat, je suis rentrée en me baladant et en regardant tous les arbres et les fleurs qui étaient sur mon chemin. Et je me suis fait une soirée musique et lecture. Pas mal la soirée.

 

Ce matin, je m'attelle au problème et je conclus tout l'administratif, commissariat inclus, poil au trou...

 

Après nous allons faire une enquête pour savoir ce qui s'est passé. Un gars de la sécurité de ma boîte doit être impliqué dans l'affaire. On verra.

 
Voilà,
 

Je fais un doux bisou, très très doux (amical), sur ta joue et à bientôt,

 
Mélusine
 

06 / 08 - 12 : 37 - Je ne suis pas sage : je préfère t'écrire plutôt que d'aller au commissariat !

 
A nouveau bonjour Luigi,
 

Que tu as de la chance d'être en pleine nature. Que j'aimerais faire de même. Et pouvoir marcher, sentir et regarder, entendre et appartenir à toute la tranquillité et toute cette beauté sauvage avec tous ses parfums. Je rêve et j'imagine presque que j'y suis.

 

Pour le 15 août, je vais peut-être me concocter une randonnée quelque part. Je garde notre chien (qui est la chienne de Jules). Donc, c'est avec "ma" Groenendael que je vais devoir trouver un petit havre qui pourra nous accueillir. Je vais voir... Pourquoi pas... L'idée est bonne...

 

J'ai commencé à lire ton blog dans le désordre et en allant aux parties qui ont d'abord attiré mon attention. Et vraiment, j'apprécié ta façon de parler politique, … Ca m'intéresse et je trouve que tu as des idées très concrètes.

Cependant, j'ai parfois du mal à suivre, car il y a des parties très techniques et je ne connais pas tous les termes que tu emploies. Alors, si tu veux que je te réponde, il va falloir que tu m'expliques d'abord certains mots…

D'abord dans ton mail. Marxiste-léniniste : c'est OK (à 9 ans ??? Si tu savais où j'en étais moi à 9 ans...)

Anarcho-nihiliste : ce n'est pas clair pour moi. J'ai lu un bouquin d'Illich (lire en phonétique) un jour (je fréquentais à l'époque des gens du PSU). Est-ce qu'il y a un rapport ? (Bon, ne me trouve pas trop croûte quand même)...

Anarcho-syndicaliste : quelles en sont les bases ? L'anarchie, je vois et le syndicalisme aussi. Mais les 2 ensembles…

 

Sur ton blog, j'ai évidemment été lire la partie portant sur l’éducation… J’aime bien ta façon de parler des profs et des instits. Je trouve même qu'au cours de leur carrière, ils devraient refaire des stages pratiques en entreprise. Ce monde là est si décalé du monde pratique.

La théorie, c'est bien, il en faut et beaucoup, mais c'est dommage de la couper de la réalité et des applications sur le terrain. Même psychologiquement, je trouve l'idée très saine pour les enseignants. En plus ce serait tout bénéfice pour le monde de l'entreprise. Une petite ouverture sur le domaine de la recherche et de la connaissance, ce ne serait pas mal pour rendre une petite jeunesse à nos entreprises vieillissantes.

Pour le reste ce que tu dis et proposes semble sensé, mais je n'en connais pas toujours le contexte ni tous les aboutissants, alors je vais avoir du mal à en discuter avec toi…

 

Moi, si j'avais à me définir dans le monde de la politique, je dirais prudemment car je n'y connais vraiment pas grand-chose que je suis à fond de gauche (ça c'est sûr) plutôt tournée vers la liberté individuelle et plutôt humaniste (tournée vers l'homme et sa diversité).

Un jour Eva m'a dit qu'elle se sentait anarchiste. Mais plutôt du côté où l'humanisme rejoint l'anarchie. Je lui ai répondu qu'il me semblait que l'humanisme c'était déjà de l'anarchie. J'y réfléchis encore…

Ce qui me gêne dans mes réflexions, c'est que je ne peux rien appliquer. Le peu d'idées que j'ai est complètement utopique. Car pour moi, on ne peut pas mettre en place une société basée sur l'anarchie. L'individu a besoin du groupe pour survivre. Le groupe a besoin de règles communes, qui sont là pour sa conservation.

 

Mais dès que l'on met des règles communes en place, on enlève la liberté d'un certain nombre d'individus et on met en place un régime qui ne peut être qu'imparfait même si la doctrine semble tenir la route.

 

Pour la justice et le droit, il me semble que le problème est le même. Le droit s'adresse à la masse du groupe et de ce fait s'éloigne des particularités de l'individu qu'il est censé protéger. Tout le monde n'a pas besoin de savoir qu'il sera puni s'il ne s'arrête pas à un croisement routier ; malheureusement seule une minorité de personnes agit par simple bon sens, sans avoir besoin de la menace de punition. Je pense qu'il n'y a rien de plus inhumain que la justice telle qu'elle est appliquée quelques fois. Mais c'est probablement parce que les gens qui l'appliquent ou qui composent les lois sont souvent plus intéressés par leur intérêt propre et par le pouvoir que leur procure cette position, que par répondre aux demandes fondamentales de l'être humain.

Mon opinion est qu'il faut donc chercher les organisations qui génèrent le moins d'imperfections et le moins d'inhumanité possible.

 

Bon, je constate que je suis restée au ras des pâquerettes et que si tu veux bien continuer à parler politique avec la croûte que tu as en face de toi, eh bien il va falloir que tu lui expliques pas mal de chose.

Pour défendre un peu cette croûte que je connais bien, je te dirai que moi j'aimerais beaucoup continuer à parler politique avec toi. D'abord parce que je te sens passionné par la chose. Ensuite parce que tu as des idées précises et que concrètement tu penses à leur mise en place. Enfin je pense que j'apprendrais beaucoup. Qu'elle est la contrepartie que je pourrai t'offrir ?... Euh...

 

Je comprendrais très bien si on arrête là !!

 

J'aimerais bien tchatcher un soir. Je n'ai pas pratiqué non plus. Jules me dit que l'on peut aller sur "AIM". Je m'informe et t'en dis plus ce soir.

 

A bientôt cher Ami, je t'envoie pleins de douceur et de sourires pour ta journée.

 
Mélusine

Commenter cet article