07 / 08 - 22 : 43

Publié le par Mélusine SANTINA

 

Cher Luigi,

 

Je trouve qu'il fait froid à Paris, est-ce que le temps est beau en Lozère ?

 

Au fait, j'ai regardé une carte routière et j'ai essayé de suivre l'itinéraire du Petit Luigi (#& / §[!). Mais je n'ai pas trouvé la D20 et je n'ai pas trouvé le village dont tu parles. Mais où es-tu ?

 

C'est vrai, si nous voulons communiquer sur Internet, il faut nous donner rendez-vous. Tu ne l'as jamais fait ? Moi je l'ai déjà fait avec des personnes qui communiquent via "AIM" comme moi. Mais jamais autrement.

J'ai rencontré quelqu'un par cet intermédiaire : il s'agissait d'un contact que j'ai eu par Rencontrezvous.fr.

Il écrivait bien : tolérance, humour, amour de la musique... Il m'a passé deux de ses livres qui sont vraiment intéressants. Il s'agissait de ses réflexions sur Dieu. Puis, nous nous sommes rencontrés. Et après quelques rencontres, le ton a changé : soit nous devenions amants, soit je me cassais. Je lui ai proposé d'attendre et de voir si on pouvait devenir amis, mais cela ne l'intéressait pas. Ensuite mails d'insultes, etc. Et je l'ai salué et je lui ai dit "adieu".

Voilà mon premier contact en direct... C'était il y a 3 mois... C'est vrai que certaines personnes ne réalisent pas ce qu'elles font...

 

Ainsi tu aimes payer quand tu achètes. Eh bien ça alors, je suis épatée. Et tu éprouves vraiment beaucoup de plaisir ? C'est amusant, et pourquoi ?

Moi, je n'achète pas grand-chose. Avant parce que je donnais tout l'argent dont Jules et moi n'avions pas besoin à d'autres, à des copains... je ne pouvais pas entendre que quelqu'un ait besoin d'argent sans lui passer tout ce que j'avais en surplus.

Et puis il y a eu Eva et ma psy. Surtout avec ma psy, j'ai compris que je devais m'occuper de moi ; et je suis mieux depuis. Je garde ou dépense l'argent, mais je n'ai toujours pas besoin de posséder. De toute façon, j'aime des choses trop chères et je ne sais pas si j'aimerais les avoir à moi. Je les regarde et profite de leur beauté et voilà.

Sauf deux choses que je voulais vraiment : mes deux cadeaux : un appareil photo et une voiture (je ne parle pas de mon piano et de mon Clavinova : c'est autre chose).

J'ai acheté ma voiture il y a un an. Je l'adore. Mais au moment de donner le chèque je n'ai eu aucun plaisir, plutôt de l'ennui : chèque certifié et tout le bataclan.

C'est pour cela que je suis amusée de constater ton plaisir dans l'action de payer. Alors ça...

Je voulais également te demander pourquoi les brûle encens que tu as achetés t'attiraient autant qu'ils te repoussaient ? A cause de quoi ?

 

J'ai lu attentivement le texte que tu as écrit sur ton blog à propos des attentas. Il est brillant et il est costaud. Je ne pourrais pas en parler en une fois. Je médite.

Je suis d'accord avec beaucoup de choses que tu écris si bien. Complètement d'accord.

J'aimerais te poser, pour commencer, une ou deux questions. Elles ne sont pas centrées sur les idées principales que tu traites, mais je reviendrai sur celles-ci dans un autre mail. Cela ne t'ennuie pas ?

 

Je m'intéresse d'abord aux kamikazes…

D'abord, pourquoi dis-tu "la haine est un sentiment humain... elle doit survivre à ses méfaits pour jouir de ses actes" ?

Je n'ai jamais haï. J'ai vu des gens haïr et même me haïr, mais je n'ai jamais ressenti ça. Alors cela m'intéresse d'en savoir plus. Tu as ressenti cela en toi ? Des gens que tu connais ont expérimenté ?

 

Il me semble, comme toi, que ce n'est pas (que) la haine qui peut pousser un kamikaze à effectuer ces horreurs. Et quand tu dis que ces actions "... nécessitent une conformation d'esprit qui dépasse largement son cadre", cela me paraît évident.

Il me semble que ces gens-là sont coupés de leur identité propre. Beaucoup de gens le sont un peu ou beaucoup (et moi aussi), mais eux sont coupés complètement. La vie n'a pas la même importance que pour nous, la leur et celle des autres. Se prennent-ils pour le bras de Dieu ? Sentiment d'immense toute puissance qui les remplit ? Ils décident de qui va vivre ou mourir. Ils croient avoir une raison qui justifie leur acte, mais est-ce la véritable raison ? Il y a obéissance sûrement, mais encore autre chose. Le désespoir peut pousser aussi à se tuer facilement. Quand on a que du noir au fond du cœur, de son âme et que du noir, la vie n'a plus d'importance.

 

Voilà, je vais te quitter et je continuerai plus tard à parler du reste, à moins que tu ne veuilles que j'arrête.

 

Amicalement vôtre, cher Luigi et je te souhaite plein de douceur pour demain et de beaux rêves pour quand tu dormiras.

 

Mélusine

 

Commenter cet article

elsamuz 08/06/2011 11:04



Je la trouve chouette Mélusine... Tu l'as rencontrée ? 



Luigi Manata 08/06/2011 15:06



Ha, ha... t'aimerais bien savoir, sans te donner la peine de lire, c'est donc que tu n'es pas "blonde" (je te
raconterai un jour la blague qui va avec cette affirmation).

Bien évidemment que je l'ai rencontrée (et même plus) et 9 ans après, c'est toujours une grande amie. D'ailleurs si cela n'avait pas été le cas et sans son accord, jamais je ne me serais autorisé
à publier nos échanges.



elsamuz 04/05/2011 06:39



Elle a l'air sympa Mélusine... c'est une lettre que tu as reçue ? 



Luigi Manata 05/05/2011 12:20



Bé voui elle est sympa, manquerait plus que je perde mon temps à causer avec des hyènes...
Et oui, c'est un mail que j'ai reçu comme tous les mails publiés ici, dont je n'ai purgé que les fautes d'orthographe ou modifié que de petits trucs qui auraient été incompréhensibles hors
contexte...