08 / 08 - 01 : 47 - Ce soir j'ai réussi mes bolognaises et je m'en suis mis plein la panse... demain je finis de monter ce ##{[|!! meuble en kit (modifié par moi) que j'ai acheté à ma mère.

Publié le par Luigi MANATA

 

Chère Mélusine,

 

Oui, il fait beau et juste suffisamment chaud (la température que j'aime + ou - 24) pour se promener en tee-shirt, sans soleil de plomb depuis 3 jours.

C'est normal que tu ne trouves rien sur la carte… As-tu oublié qu'au risque de ma vie, j'explore le territoire des terribles tribus de Petzouilles non encore recensées par l'académie. La Lozère : 5 168 km2, dont forêts 2 323 km2, population totale (vaches, moutons et chèvres non incluses) 73 509 habitants (dont la moitié est parquée à Mende et à Marvejols), soit 14 habitants au km2, taux de chômage 5, 6% (contre 10 % pour le national et 12, 6% pour le régional), je t'épargne le reste… Je suis à Marvejols et la D42 y arrive, mais je doute que tu trouves le Ruisseau de Sages et Berlière ailleurs que sur une carte topo… En plus, si tu cherches la D20 au lieu de la D42 tu ne risques pas de trouver. Heureusement que ce n'est pas toi qui m'a secouru, sinon le petit Luigi (#{^^@) y serait encore.

 

Ton récit de rencontre fait froid dans le dos… Un intello qui a tout compris ? Des réflexions sur Dieu ?? Deux bouquins là-dessus ??? S'il y a quelqu'un où quelque chose sur lequel je n'ai aucune réflexion c'est bien Dieu. Et tu as mordu ???? Toi aussi, tu ne réalisais pas ce que tu faisais. Ça aurait dû te faire fuir… et ne me demande pas pourquoi, trouve toute seule et dis-moi quand tu auras trouvé.

 

Payer est pour moi un acte quasiment libérateur. Comme un acte expiatoire et ritualisé pour me débarrasser de quelque chose, plutôt que d'acquérir quelque chose, car je n'ai aucun goût pour la possession… d'ailleurs j'ai surtout rééquipé et remeublé la maison de ma mère quand j'ai fait fondre la carte bleue. Et j'en ai remis un petit coup aujourd'hui. Malgré tout l'argent que j'ai gagné, je n'ai jamais réussi à amasser un patrimoine (sauf depuis un an et demi où je commence à économiser un peu). Si je devais faire le total de tout ce que j'ai dépensé pour faire plaisir à d'autres, en analyse, en avocats, en connerie et en rajoutant celui que mes ex-associés m'ont volé je devrais être à la tête d'un patrimoine d'environ 20 millions de francs ; mais tout ça est parti dans la nature et je devrai même emprunter pour acquérir une maison d'environ deux millions de francs... Pourtant je n'ai aucun regret sur l'argent gâché ; par contre sur le temps donné, perdu ou à poursuivre des chimères ça oui, j'ai des regrets... Le temps est tellement précieux, c'est même ce que nous avons de plus précieux. Et je ne suis pas loin de penser comme Fontaine la parolière d'Obispo que "le temps c'est de l'amour"… C'est vrai finalement, qu'est-ce que nous avons de plus précieux à offrir ? Bien sûr, il y a le problème de la "qualité" du temps offert, mais quand même, c'est déjà énorme quand quelqu'un occupe par exemple les pensées d'un autre, alors que rien ne l'oblige à le faire…

 

Aujourd'hui, je loue un deux pièces, sans luxe, un bouge de célibataire, au cinquième étage sans ascenseur. Je cherche depuis un an et demi une maison. D'ailleurs c'est ce qui a déclenché la première crise avec Hestia. Nous avons visité trois baraques (nous devions habiter ensemble) et une semaine après, elle me disait que c'était plus ça… Bon passons…

 

Au fait c'est quoi un Clavinova ? Un piano électrique ?

 

Je m'étonne de tes interrogations sur la haine. Tu ne connais pas la haine ??? Alors c'est que tu ne veux pas la voir ou que tu as refoulé, car je peux t'assurer qu'il n'y a pas d'être humain sans haine. Ça n'existe tout simplement pas. C'est d'ailleurs toujours une partie de moi sur laquelle je bute encore. Je la vois, je la reconnais quand elle m'agit, mais je ne sais pas toujours quoi en faire… à part me désespérer et parfois la retourner contre moi. Il n'y a pas de structuration possible de l'enfant sans qu'il rencontre la haine ; après, tout le problème pourrait se résumer à comment il l'intègre ou pas, comment il la nie ou pas. Et toi tu ne connais pas la haine ? Tu serais bien la seule… A revoir d'urgence en thérapie… Et je ne déconne qu'à moitié…

C'est sûrement pour ça que tu t'es arrêtée là-dessus à propos de mon texte, car ce que je tente d'expliquer se situe au-delà de ce manichéisme, dont on nous a rebattu les oreilles à propos des attentats ou de l'état du monde en général. Il faut une conjonction particulière pour en arriver à de telles extrémités que la haine seule ne peut pas expliquer. Mais je ne sais pas si tu me suivras, si déjà tu nies la haine en toi.

 

Les rêves, ce sont plutôt des cauchemars depuis 3 jours, mais c'est OK. En tous les cas c'est mieux que rien.

 

Pourquoi voudrais-tu que je te demande d'arrêter d'écrire. J'aime recevoir tes lettres. Par contre, je trouve notre rythme un peu soutenu et je ne suis pas toujours en états d'articuler quelques mots, après mes pérégrinations, ou, parce que j'ai des choses à penser et à souffrir avec Hestia.

 

Je t'embrasse.

 

Luigi

 

Commenter cet article